Certaines étapes importantes de l'existence du Grand Orchestre Septentrional :
Escrito por Orchestre Septentrional    Jueves 05 de Mayo de 2011 12:09    PDF Imprimir Correo electrónico
There are no translations available.


 

1948, année de la création ou de la fondation du "Jazz Septentrional".

1950 : année où Hulric Pierre-Louis prend la direction musicale de l’orchestre.

1955,  Après une courte absence, l'actuel Fondateur et Président Directeur Général (FPDG), Hulric Pierre-Louis, émerge comme leader naturel du groupe; compétence et charisme obligent.. Recrutement du grand chanteur Roger Colas.


Tubes des années 48-58 : Mambo Bossu, Baptême Ratt.  Ce dernier fut repris avec succès par Nemours jean-Baptiste

1963: Sortie du premier "Microsillon - 33 tours" (Mono Hi-Fi - 30 cms.).

Tube : Cité du Cap-Haïtien
 C'est aussi l'époque, entre 1963 et 1966, où l'orchestre traversa une zone de turbulence, en fonction de l'environnement socio-politique ambiant qui prévalait.

1964 : Conquête de la Capitale, partant de toute la république. Enorme succès de ses prestations au Djumbala et au Ciné Capitol.

1966 : Première tournée triomphale en Amérique du Nord
Inauguration du Feu Vert Night Club, premier night-club haïtien, propriété d’un orchestre haïtien.

1967: Marc Duverger et Hulric Pierre-Louis créent le label COSEPT pour la production des nouveaux albums de l’orchestre.

1968 : Grandiose célébration du vingtième anniversaire. Un musicien canadien, vivant dans son yatch dans la baie du Cap, Paul Massicot compose le tube de la saison : Septen, tu vois la mer. L’orchestre est à son apogée.

1969 : Triomphale participation au Carnaval 69 de Port-au-Prince. La méringue Misié Bonga connut un succès colossal. Le bal masqué à Djoumbala fut une apothéose.

En juillet, Alfred Moïse compose Appolo 11 en hommage aux trois astronautes américains qui, les premiers, posèrent le pied sur la lune. Un moment fort pour l’histoire de l’Humanité et pour l’Orchestre Septentrional.

1973 : Célébration grandiose du 25ème anniversaire
        
 Inauguration de SEPTEN THEATRE

Prestations mémorables de l’orchestre au Madison Square Garden et au Brooklyn Academy College, à New-York. L’orchestre en rapporte des trophées.

Production d’un album avec le grand chanteur équatorien Hugo Henrique.

1978, année des célébrations du trentième anniversaire de l'orchestre Septentrional; des célébrations qui auraient pu avoir une coloration de commémoration. Cette année-là en effet, le 12 février, un accident de la circulation en autobus ramenant les membres de l'orchestre, causa le deuil et la désolation au sein de la famille Septent; événement qui jeta le doute sur la continuité ou l'existence même de l'Orchestre Septentrional.
 
1986 Grand deuil pour Septentrional. À trois mois d'intervalle, et sans même avoir fait le deuil de "Loulou" Étienne, décédé en octobre 1985, Roger Colas, en septembre, et Alfred "Frédo" Moïse, en décembre, firent à leur tour le "grand voyage".

1988 : Célébration dans l’apothéose du 40ème anniversaire.

1995, année où, dix ans environ, après la perte du "génial trio":Loulou~Colas~Frédo, un vent de reviviscence souffla sur l'existence de Septentrional grâce aux actions coordonnées de l'orchestre et de ses différents comités de soutien tant d'Haïti que de l'étranger d'une part et d'autre part, à l'inclusion, dans l'orchestre, de musiciens et de compositeurs dits de la «nouvelle génération» qui apportèrent, à Septentrional, du sang neuf.

Reconquête de l’Amérique du Nord et de Paris(Porte de La Chapelle, 2000 spectateurs)

1996 : Séminaire réunissant les supporteurs de l’Orchestre du monde entier à Montréal, au Canada.  Des résolutions furent prises pour une nouvelle orientation tant musicale que structurelle de l’orchestre.

1997 :  Production de l’Album « TEMWAIAJ » qui connut un grand succès. De nombreux groupes musicaux de la nouvelle génération s’enorgueillirent d’en interpréter le tube.

Tournée triomphale en Amérique du Nord

1998 : Près de trois décennies après ce tragique accident du dimanche 12 février 1978, et plus de vingt ans après cette fatale année 1986, bon an mal an, les valeurs intrinsèques de l'Orchestre Septentrional, un pur produit provincial haïtien, lui permirent de résister aux assauts répétés de l'évolution, pour célébrer, le lundi 27 juillet 1998, ses noces d'or avec la musique haïtienne de danse sociale et populaire.

Le Président René Garcia Préval décore le FPDG et les musiciens de l’Orchestre Septentrional.

Le Président américain William Jefferson Clinton écrit à Monsieur Hulric Pierre-Louis, co-fondateur de l’orchestre, maestro et PDG et lui présente, ainsi qu’aux musiciens ses félicitations.

Ainsi, se sont bouclées les cinquante premières années d'existence et de vie professionnelle intense, sans discontinuité ni dépaysement ou changement de localité, traversant ainsi tous les courants socio-politiques, de Dumarsais Estimé à René Préval I, depuis sa fondation le mardi 27 Juillet 1948 à 4h20 du matin jusqu'à ce jour, sans jamais céder, de manière ostensible, aux pressions ou aux compromissions.

« Veni, Vidi, Vici !
Aucun antécédent, à ce jour, connu, dans notre pays, Haïti. »

1998 à nos jours :  Période de la nouvelle génération, période du renouveau.
L’orchestre intègre de jeunes musiciens et recrute un directeur musical compétent en la personne de Nikol Lévy.  Le renouveau se ressent même au niveau des nouvelles compositions. L’orchestre et ses dirigeants, dans leur souci de pérennisation, s’adressent au public jeune. La spectaculaire participation du Grand Orchestre Septentrional, nouvelle dénomination de l’institution, à Musique en Folie en novembre 2007, la triomphale tournée internationale à la fin de l’année 2007 en témoignent.


2007 : Nouvelles orientations structurelles


Etudes sur la nouvelle société SEPTENTRIONAL

Eté 2007 : Enorme succès aux différentes fêtes patronales.

Automne 2007 : Hommage du COSOS et de la Mairie de Pétion-Ville à Roger Colas. Une stèle pour rappeler sa mémoire est placée à l’endroit où il tomba sur la route de Frères.  Elle fut dévoilée par la mairesse de Pétion-Ville.

Participation apothéotique à Musique en Folie au Parc Historique de la Canne-à-sucre. Hulric Pierre-Louis reçoit une plaque d’honneur.

Hommage public du COSOS du Ministère de la Culture et de la Communication et de la Mairie de Port-au-Prince au kiosque Occide Jeanty, au Champ-de-Mars au co-fondateur du Grand Orchestre Septentrional, Monsieur Hulric Pierre-Louis


Création du PRIX D’EXCELLENCE MUSICALE HULRIC PIERRE-LOUIS par le Ministère de la Culture et de la Communication qui sera remis chaque 22 novembre, jour de la Sainte Cécile, à un instrumentiste chevronné haïtien.



Sources : Wilfrid Tony Hyppolite, Berne Paul, Islam Etienne, Ralph Boncy, Ed Riner Sainvil et autres…
Ultima actualización ( Jueves 05 de Mayo de 2011 12:46 )
 

Advertisement